SEJOUR GAY A BORDEAUX

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 
Créé le jeudi 28 février 2019 14:51
Affichages : 1079

 

SEJOUR GAY A BORDEAUX

Après un départ quelque peu raté, notre départ pour Bordeaux, ce vendredi 22 février 2019, fut annulé par la SNCF pour cause de suicide sur le passage à niveau de Carcassonne. La chance est avec nous, un couple biterrois nous propose de covoiturer avec eux jusque Bordeaux, leur destination finale à eux aussi. Ravi de ne pas devoir annuler notre week-end gay à Bordeaux.

Nous arrivons à notre hôtel Cœur de City Hôtel Bordeaux au 4 cours Georges Clemenceau, (l’avenue des Champs Elysée bordelaise). Notre hôtel se situe entre le magasin Hermès et le magasin Louis Vuitton.  L’hôtel est bien situé,  notre chambre n’est pas spacieuse mais confortable. Par contre la chambre 312 à pour fenêtre une meurtrière, il manque cruellement de lumière naturelle dans cette chambre.

Nous n’avons pas spécialement choisi cet hôtel, je l’ai tout simplement choisi sur le site de comparaison de tarifs d’hôtel en ligne Booking.

Pendant que nous buvons notre première vodka redbull, nous nous préparons pour sortir découvrir le milieu gay de Bordeaux.

Nous allons nous diriger vers LE bar gay de Bordeaux, le BUSTER situé au 34 rue de Cursol. Nous nous y rendons à pieds, puisque c’est à 15 mn de l’hôtel cœur de City de Bordeaux. Nous allons y passé un bon moment, j aime la déco industrielle, le son y est bon, le personnel sympa ainsi que les garçons.  Nous arrivons tard donc pas le temps de trop découvrir la backroom qui est au fond du bar. Il y a de quoi s’amuser. Il paraît qu’il y avait une cave typique comme en regorge Bordeaux. Dommage que le nécessaire n’est pas été fait pour pouvoir l’exploiter comme il se doit.  2h, la voix de Céline Dion retentie, ce qui annonce clairement qu’il est temps d’aller voir ailleurs ce qui s’y passe, ce qui tombe bien puisque c’était notre intention. Nous décidons donc de nous diriger vers la boite de nuit gay de Bordeaux, l’ULTRA KLUBS située 22 Place André meunier. Il faut compter 20 mn à pieds mais nous avons encore de la chance puisqu’un gars bien sympa nous y emmènera avec sa voiture.

buster-bordeaux-gay-4

buster-bordeaux-gay-3

buster-bordeaux-gay-2

buster-bordeaux-gay-1

Nous sommes accueilli à l'Ultra Klubs par un personnel de sécurité pas très aimable mais a la caisse le type est agréable et au bar, nous sommes très bien reçu. Je crois que notre charme a opéréJ).  Nous visitions, un espace agréable, différents niveau de sol, un fumoir et une mini, mini backroom. Le DJ n’est pas très bon mais nous arrivons à passer une bonne soirée et à partir de l’Ultra Klubs à 7h du mat. Que ce soit clair, pour les clubbers, qui ont un seuil de tolérance peu élevé aux endroits non « tendance », vous allez détester. Avec Joël, on s’amuse partout, donc nous avons prit tout ce qu’il y avait à prendre de positif à l’Ultra Klubs discothèque de Bordeaux.

Il est temps de rentrer et de faire l’amour avec son amoureux….

 

Samedi 23 février à Bordeaux.

Apres une matinée sex, nous nous levons à 15h puisque nous avons rendez vous à 16H30 avec la société Bordeaux Trip pour LA VIREE BORDELAISE EN SEGWAY.

Joël n’est jamais encore monté sur un segway et j’avoue que j’ai hâte.

segway-gay-bordeaux-2

Nous nous rendons à pieds rue des boucheries où sera notre départ.

Nous décidons de nous restaurer, nous prenons au hasard la rue des faures à Bordeaux et là, nous tombons sur un petit restaurant qui propose une cuisine vietnamienne. BANH MIAM est le nom de ce restaurant. Nous avons commandé et dégusté un sandwich au poulet absolument délicieux ainsi qu’un rouleau de printemps avec sa sauce beurre de cacahuète. Vraiment délicieux, rempli de saveur : Notez l’adresse du restaurant Ban Miam et allez y.

La dégustation terminée, il est temps de se rendre sur cette machine mystérieuse qu’est le segway. Qu’est ce le segway ? Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un moyen de transport pour une personne, gyropode, c’est à dire un véhicule électrique monoplace constitué d’une plate forme avec deux roues sur lequel on se tient debout. Il y a un système de stabilisation gyroscopique qui permet une parfaite stabilisation grâce au manche. C’est impressionnant mais on s’y fait très vite.

Notre charmant et sympathique guide, Remy, nous donne les consignes de sécurité et de fonctionnement et nous voilà parti pour visiter Bordeaux d’une façon très original.

segway-gay-bordeaux-1

Nous avons une heure de visite de Bordeaux et nous passerons devant les monuments les plus importants à voir à savoir, la Place des Quinconces, la rue Sainte Catherine, la Place de la Comédie, la cathédrale de Bordeaux ainsi que sa Mairie, les quais, les miroirs d’eau etc…

segway-gay-bordeaux-5

segway-gay-bordeaux-3

segway-gay-bordeaux-4

Nous terminons notre visite de segway, nous allons nous reposer un peu car nous avons l’ambition d’aller visiter le sex club gay de Bordeaux, le  TRAXX.

Il est 1h00 du matin et nous nous dirigeons vers le cruising club gay Le TRAXX rue des Arnaud Miqueu. Nous sommes bien reçu, nous avons même droit à une visite de l’établissement.

Sex club de ouf, je serais heureux si j’avais la même surface à Paris, au moins 500m2, et la fameuse cave en pierre avec un sublime escalier en pierre pour s’y rendre. Merveilleux endroit qui appelle au sex. De suite nous repérons un gars qui très rapidement sera dans le cul de mon mec. C’est un plan court et ce sera le seul pour nous ce soir là. Pas assez de monde, pas assez sex, le musique laisse à désirer. Si tu me mets du Madonna dans un sex club, ca me donne envie de danser, pas de baiser.

Il est 2H du mat, une autre clientèle arrive à la fermeture des bars, bien saoule. A savoir qu’au sex club le Traxx, il n’y a pas de licence 4, j’ai donc bu une bière sans alcool !!! STP, t’es au bordel et tu bois une bière sans alcool….pas top top …

J’avais un certain Adrien sur Facebook qui je pense, à essayer de dynamiser le lieu, mais là, c’était pas dynamique. C’est bien d’avoir un grand établissement mais il faut savoir le remplir. Ce sera notre seul visite du week-end dans cet établissement et je trouve ce la regrettable qu’il n ‘y ai pas plus de soirée naturiste. Le lieu se prête parfaitement a ce thème de soirée gay sex. A 2H30 nous nous dirigeons une nouvelle fois au Ultra Klubs discothèque ou nous passerons à nouveau un bon moment, particulièrement vers 6h du matin ou un des gars de la sécurité prend les commandes des platines et là, le gars envoie du lourd, on se regarde avec Joël et nos yeux brillent, on se croirait à Barcelone. Le mec fini son set à 7H15 et nous sommes obligé d’aller le féliciter. Ce gars a embelli notre nuit, nous nous rappelons plus de son prénom, un espagnol de Valence. Encore merci.

Nous rentrons et comme à notre habitude,  jouons longuement avec mon chéri.

Comment passer un dimanche gay à Bordeaux ?

Nous décidons de visiter un sauna gay à Bordeaux, notre choix se portera sur le SAUNA SAINT JEAN , 7 rue de Tauzia. J’avais déjà visité le sauna le sauna Thiers, 329 avenue Thiers, il y a quelques années.

Nous sommes très bien reçu, de suite avec de l’humour, ce qui est très important pour moi. De suite, nous remarquons que l’établissement est bien tenu, il y a des choses qui se voient de suite et cela se confirmera par la suite.

Dès l’entrée, il y a une ambiance zen qui sur le coup me fait sourire, on vient quand même plus pour se faire déglinguer que pour la zennitude lol

Nous visitons l’établissement et nous commencerons par un hammam, grand, bien chaud, rien à dire. Nous enchainons par le jacuzzi, véritable petite piscine au éclairage indirect et ambiance agréable. Pour moi, obligé de rester les yeux fermé, trop de produit à mon gout. En sortant, nous découvrons une salle qui dégueule de mousse….curieux, nous entrons, surpris par la fraicheur mais rapidement surpris aussi par le nombre de mec qui nous passerons dessus dans cette mousse… Mousse 10 points…

Nous essayons les backrooms où ce fut un feu d’artifice. Nous sommes partis car nous avions un plan cul de programmer mais je crois que nous avons marqué notre passage lol. Nous avons passé un bon moment au bar aussi. Nous avons adoré le sauna Saint Jean et sa belle clientèle. Je ne sais pas si c’était un jour particulier mais les mecs étaient particulièrement hyper bien monté !! Serait ce une spécialité bordelaise et on ne nous aurait rien dit ?????

Pour finir le week end, nous retrouvons deux gars, deux actifs qui onr fait le choix de terminer leurs week end avec nous. Et bien, nous n’avons pas regretté leurs choix…

Il fallait quand même que l’on fasse un plan Grinder dans la ville de Bordeaux.

Notre week-end gay à Bordeaux se termine et nous en sommes excellemment heureux. C’est une bien belle ville, trop bourgeoise à mon goût, ce qui se ressent sur les gays et leurs comportements. L’offre gay est faible mais ne sommes nous pas dans une aire ou les gays sortent partout désormais ??

depart-gay-bordeaux-1

Laurent et Joël